Facebook LinkedIn  
  • Donec tellus enim, fermentum et sollicitudin
  • Donec tellus enim, fermentum et sollicitudin
  • Donec tellus enim, fermentum et sollicitudin
  • Donec tellus enim, fermentum et sollicitudin
  • Donec tellus enim, fermentum et sollicitudin
  • Donec tellus enim, fermentum et sollicitudin
  • Make the right investment to boost your competitiveness
  • Save at least 20% on your energy bill
  • Get 10% incentive back after your investment is complete
  • Get free technical assistance to assess your project
  • Modernize your industry, increase your profitability and competitiveness
  • Retrofit your hotel, reduce your operating costs, and improve your image

Challenge- Le Maroc toujours premier bénéficiaire des financements de l’AFD

Wednesday, 27 September 2017 10:21

Le Maroc toujours premier bénéficiaire des financements de l’AFD

Eric Baulard, directeur de l’AFD au Maroc.Eric Baulard, directeur de l’AFD au Maroc.

L’AFD poursuit ses engagements au Maroc. L’Agence française de Développement a, en effet, octroyé l’année passée, 255,1 millions d’euros (soit plus de 2,7 milliards de DH) de financement de projets dans le Royaume en 2016, selon le rapport annuel publié récemment. Notons que le Maroc demeure, en Afrique du Nord, l’un des plus gros bénéficiaires des investissements de cette structure de la France. Dans les détails, l’AFD a octroyé un prêt de 34 millions d’euros, plus de 300 millions de DH, à l’ONEE (Office national de l’eau potable et de l’électricité) pour le financement de la deuxième phase du Programme national d’assainissement du Maroc, en cofinancement avec la BEI (Banque européenne d’investissement) et l’Allemand, KFW. De même, précise le directeur de l’AFD au Maroc, Eric Baulard, l’agence a aussi octroyé deux lignes de crédit (en faveur de BMCE Bank of Africa et Banque Centrale Populaire) d’un montant total de 27,5 millions d’euros pour la poursuite du financement du programme MORSEFF (investissements des TPE/PME dans l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables), en cofinancement également avec la BERD, la KFW, la BEI et l’UE (FIV). L’AFD s’implique également au développement du secteur agricole marocain. Dans ce sens, elle a accordé un prêt de 40 millions d’euros et une subvention de 1 million d’euros au Royaume pour le développement de l’irrigation et l’adaptation de l’agriculture aux changements climatiques à l’aval du barrage de Kaddoussa.


Intervention plurisectorielle 
Aussi, l’École des Mines de Rabat a-t-elle bénéficié d’un financement de plus de 5 millions de DH pour la mise en place du Pôle de Compétences des Milieux Atmosphériques (PCMA), en collaboration avec l’École des Mines de Douai (France). On note ensuite, deux prêts de 40 millions d’euros et 30 millions d’euros, respectivement à la Société de Transport de Rabat-Salé et Casa Transport pour l’extension des lignes de tramway de Casablanca et Rabat accompagnés de deux subventions de plus de 4 millions de DH et plus de 5 millions de DH. L’année 2016 a été également marquée par une subvention de plus de 7 millions de DH dans le cadre de la Facilité d’Innovation Sectorielle pour les ONG dans le but d’appuyer l’articulation des communautés agraires et des communes rurales pour une transition agro-écologique. Présente au Maroc depuis 1992, l’AFD intervient à travers plusieurs structures, dont Proparco, filiale de l’AFD dédiée au financement du secteur privé, et le Fonds français pour l’environnement mondial (FFEM), dont l’AFD assure le secrétariat. Eric Baulard précise que l’agence représente le partenaire de premier plan des politiques marocaines de lutte contre le changement climatique et ses effets. L’AFD a, en effet, été accréditée au Fonds vert en 2015 et a commencé à lui soumettre des projets, notamment en faveur du Maroc.

Soulignons de même, que le cumul des engagements de l’agence (depuis 1992) s’élève à environ 6 milliards d’euros avec une exposition globale de 2,2 milliards d’euros (au 31 décembre 2015). La stratégie d’intervention de l’AFD au Maroc a deux finalités. D’abord, l’amélioration de la productivité du travail et de la compétitivité des entreprises, et ensuite la promotion d’un développement prenant en compte la cohésion sociale et l’environnement. Rappelons qu’en 2013, les engagements de l’AFD au Maroc se sont élevés à 254,3 millions d’euros.

video

Small Scale Financing

Fast-track loan or lease of up to 3 000 000 DH + vast choice of automatically qualified equipment on LEME database + 10% cash-back incentive after installation

 

Larger/More Complex Investment Financing

Loan up to 50 000 000 DH / Lease up to 10 000 000 DH + free technical assistance through implementation + 10% incentive post-verification

SEMED Multidonor Fund (This Fund is supported by Australia, Finland, France, Germany, Italy, the Netherlands, Norway, Sweden, Taipei China and the United Kingdom)

 

Participating Banks

News