Signé respectivement par BMCE Bank of Africa (BMCE), la Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Agence française de développement (AFD), ce programme repose sur une double approche financière et technique via notamment la mise à disposition de BMCE Bank of Africa d’une ligne de crédit d’un montant total de 20 millions d’euros, indique un communiqué conjoint, notant que celle-ci ciblera les industriels privés et les opérateurs publics d’eau potable et d’assainissement.

Cette ligne de crédit sera complétée d’un accompagnement technique de BMCE Bank of Africa, à hauteur de 1,3 million d’euros, afin de renforcer son offre de financement dans le domaine de l’eau et de faciliter l’émergence d’initiatives et la demande d’investissements, via notamment la promotion d’un accompagnement renforcé des porteurs de projets, précise le communiqué.

En effet, ce programme participe à l’approfondissement du partenariat entre la BMCE Bank of Africa, la BEI et l’AFD, déjà partenaires au travers de l’expérience réussie du programme «MorSEFF» (Morocco Sustainable Energy Financing Facility) destiné à encourager les investissements dans l’énergie durable par l’intermédiaire d’institutions financières, ajoute la même source.

Cité par le communiqué, Brahim Benjelloun-Touimi, administrateur directeur général exécutif groupe, a indiqué que BMCE Bank of Africa réaffirme aujourd’hui son engagement dans la finance à impact positif avec la mise en place d’une solution de financement spécifique à l’optimisation de la gestion de la ressource en eau et à l’adaptation au changement climatique, dans la continuité des travaux lancés lors de la COP22.

«Nous nous réjouissons de ce renforcement de la collaboration avec l’Agence française de développement et la Banque européenne d’investissement afin de servir le marché marocain et apporter l’expertise nécessaire dans un domaine qui contribue fortement aux Objectifs du développement durable dans leurs aspects environnementaux, sociaux et économiques. Cette offre représente pour nous, à l’instar de Cap Energie-MorSEFF, une nouvelle concrétisation de nos engagements en faveur d’une finance durable et à impact positif», a souligné Benjelloun-Touimi. 

Pour sa part, le directeur de l’AFD au Maroc, Eric Baulard, s'est dit «très heureux de poursuivre notre coopération avec BMCE Bank of Africa au travers de cette initiative innovante et d’accompagner, en collaboration avec la BEI, notre partenaire dans sa démarche de finance durable».

«L’AFD est pionnière dans l’action climatique. Nous avons intégré cette dimension dans nos opérations depuis plus de dix ans et 50% de nos financements ont aujourd’hui un effet positif direct pour le climat ; ces co-bénéfices s’élevant même à deux tiers au Maroc. Notre objectif est d’aller plus loin et de rendre 100% de nos projets compatibles avec l’Accord de Paris», a relevé Eric Baulard, ajoutant que la question de la préservation des ressources en eau du Maroc et de la résilience du pays au changement climatique est essentielle.

Il a, également, émis son souhait de voir cette initiative, qui s’inscrit pleinement dans les politiques publiques marocaines et consolide la place de l’AFD comme un acteur majeur du financement du secteur de l’eau au niveau international, puisse contribuer à y apporter une solution concrète.

L’appui financier de l’AFD sera complété d’un appui technique sous la forme d’une enveloppe d’assistance technique de 300 000 euros, destinée au renforcement de l’offre de financement et des capacités de BMCE Bank of Africa dans le secteur de l’eau, note le communiqué.

Quant à la directrice des opérations de prêt dans les pays du voisinage à la BEI, Flavia Palanza, elle a indiqué que depuis plus d’un demi-siècle, la BEI soutient les projets qui préservent l’environnement, en particulier la qualité de l’eau comme ressource précieuse et indispensable et elle est devenue aujourd’hui le premier bailleur de fonds multilatéral pour le financement de la lutte contre le changement climatique.

«Nous sommes heureux de renouveler notre partenariat avec BMCE Bank of Africa et l’AFD en faveur de l’Action Climat et de la protection de l’eau au Maroc. Le programme signé aujourd’hui répond aux besoins de développement et d'amélioration à petite échelle des installations de traitement et de gestion de l'eau, ainsi que des réseaux de distribution. Il permettra également d’accompagner les industries, les entités privées à forte consommation d'eau et les régies dans le développement de leurs projets en ce domaine», a-t-elle souligné cité par le communiqué.

Selon le communiqué, le financement de la BEI sera accompagné par une enveloppe d’Assistance Technique financée par le fond Camena «Climate Action in the Middle East and North Africa» et mise en œuvre par la BEI pour faciliter le déploiement de la ligne de crédit. Cette assistance technique prendra la forme d’un service d'appui concret aux entreprises dans la préparation technique et financière des demandes de crédit.